La MJC de Sochaux offre pour cette semaine seulement la possibilité de découvrir ce que fut la courte vie d’Anne Frank. Le destin singulier de cette ado symbole de tout un peuple martyrisé, se devait d’être présenté aux élèves de troisième qui ont à leur programme l’étude des deux Guerres mondiales. La proximité psychologique et affective avec cette fille de 15 ans, a permis aux élèves de mieux comprendre les effets concrets d’un antisémitisme d’état dans ce qu’il a d’injuste et de cruel à l’échelle d’un individu, et de totalement démentiel et atroce quand il cause la déshumanisation et la mort de 7 millions de personnes de tous âges, dont le seul crime a été de naître juives.

Cette visite servira de base à des séquences pédagogiques menées en français et en histoire ; mais également et surtout de fondation à la constitution d’une conscience humaine, qui doit rester vigilante et se défier de tout ce qui ressemble à l’instauration d’une idéologie antisémite, et se méfier plus généralement de toute idéologie discriminatoire, intolérante et fasciste. Que plus jamais une fille de 15 ans n’ait à écrire dans son journal : « J’ai très peur qu’on nous découvre et nous fusille (…) Tout est entraîné dans ce voyage vers la mort. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *